Accueil >> Information et actualité >> Foire aux questions  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Foire aux questions"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Truites sauvages, natives ou d’élevages ?
 
 

On parle souvent de truite d’élevage, de truite native ou encore de truite sauvage. Comment fait-on pour s’y retrouver dans ces différentes appelations ?

Les appellations truite sauvage et truite d’élevage regroupent bon nombre de poissons.
On considère sauvages les poissons nés dans la rivière de façon naturelle. Mais il existe également des poissons introduits au stade d’alevins issus de géniteurs originaires de la même rivière. Ces truites sont appelé « truites sauvages ».
En ce qui concerne les poissons d’élevage, ils peuvent être introduits au stade de juvéniles (quelques mois) ou au stade d’adultes de taille suffisante pour être capturés. Là aussi, de nombreuses différences existent sur l’origine de ces poissons.
On appelle communément « truites natives », les truites d’élevages qui sont introduit au stade de juvénile ou d’œufs embryonés et qui ont appris naturellement à se nourrir seules dans la rivière et à en affronter les dangers.
Une différences existe toutefois pour ces individus introduits puisqu’ils sont originaires d’autres régions voire d’autres pays.
Les truites d’élevages introduites sont celles qui possèdent la plus mauvaise presse et que les pêcheurs appelent habituellement « truites de bassines », « truites de lâcher » ou encore « manches courtes » en raison des nécroses qui peuvent détruirent partiellement leurs nageoires pectorales en élevage intensif.
Toutefois, une charte des salmonidés de repeuplement permet à certains pisciculteurs de proposer des poissons capables de se reproduire naturellement et surtout d’une qualité morphologique et esthétique proche des individus sauvages.

Il existe également des hybrides de croisement de poissons de souche et de poissons d’élevage. De plus en plus de pays européens introduisent au stade juvénile des truites d’élevage de qualité ce qui rend bien difficile lors des captures de les différencier des sauvages. De surcroît, chaque région, chaque rivière a ses truites sauvages aux couleurs et à la morphologie qui leur sont propres et seuls des scientifiques après analyses peuvent à ce jour savoir très exactement s’il s’agit effectivement d’une truite originaire de la rivière.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com